Démission collective au sein du service des maladies respiratoires à la Rabta

Dr. Samira Marai, chef de service des maladies respiratoires à l’hôpital la Rabta a fait savoir ce mercredi 1 juillet qu’elle a pris la décision ainsi que les autres médecins de ce service, de présenter une démission collective pour protester contre les conditions de travail.

Intervenant sur les ondes d’IFM, elle a fait état de conditions extrêmement difficiles au sein de son service en dépit de la crise du coronavirus. « Depuis un mois, nous exerçons seulement avec deux infirmiers qui couvrent 12 heures de travail », a-t-elle expliqué.

Elle a rappelé également que son service manque pratiquement de tous les médicaments, affirmant qu’elle a alerté les autorités sur cette question depuis le mois de mai.

Samira Marai a mis en garde, dans ce sens, contre une deuxième vague du coronavirus qui pourrait frapper le secteur de la santé publique alors que les conditions sont déjà difficiles.

Commentaires: