Coronavirus : L’aéroport Tunis-Carthage, « apte » à accueillir des voyageurs

Trois ministres, celui du Transport et de la Logistique, Mohamed Anouar Maarouf, celui du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi et celui des Finances, Mohamed Nizar Yaïche, ont effectué une visite de travail à l’aéroport international de Tunis-Carthage, lundi 29 Juin 2020.

Une visite au cours de laquelle ils ont notamment pris connaissance de l’application des procédures sanitaires mises en place à l’aéroport, à l’occasion du retour du trafic aérien.

Anouar Maarouf a d’ailleurs mis les points sur les « i » en exigeant un rapport détaillé sur la gestion des bagages des passagers stockés à l’aéroport depuis la fermeture de l’espace aérien, ayant par-là, constaté lors de sa visite plusieurs dépassements quant à la gestion et le stockage des bagages.

Hier, mardi 30 juin 2020, c’est une délégation du Comité Scientifique de Lutte contre le Coronavirus qui s’est rendue à l’aéroport Tunis-Carthage, où il a été constaté que le niveau de respect des recommandations est « élevé, contrairement aux informations qui circulent »,estimant que l’application des mesures préventives adoptées à l’aéroport Tunis-Carthage se déroule avec succès.

Aéroports et ports divisés en trois zones

Lors d’une visite effectuée, mardi, par une délégation de ce comité à l’aéroport Tunis-Carthage pour s’enquérir de la mise en œuvre de ces mesures, Tahar Gargah, membre du comité a estimé que le niveau de respect des recommandations est « élevé, contrairement aux informations qui circulent ».

 

Lire aussi : Tunisie : Décisions urgentes pour remédier à des lacunes à l’aéroport Tunis-Carthage

 

Il a cependant noté que la situation sanitaire actuelle exige plus de vigilance et de prudence dans les ports et les aéroports, comme l’a noté Tahar Gargah, membre dudit comité. Selon lui, la décision prise par la Tunisie d’ouvrir les frontières a été difficile mais nécessaire », a-t-il indiqué à l’agence TAP.

Dans la mise en oeuvre de sa stratégie pour faire face à la maladie, le comité a décidé de réorganiser l’entrée des Tunisiens sur le territoire par les ports et les aéroports. Elle a ainsi été divisée en trois zones distinctes et isolées.

Une entrée spécifique a été réservée aux arrivants en provenance des pays classés dans la zone verte qui ont pu maîtriser l’épidémie.

Quarantaine obligatoire pour les arrivants sans tests RT-PCR

Les voyageurs en provenance des zones classées orange sont autorisés à avoir accès aux espaces qui leur ont été consacrés dans les aéroports et dans les ports, sous condition de présenter un test RT-PCR démontrant qu’ils ne sont pas porteurs du virus, tout en observant un auto-isolement à domicile pour une période de deux semaines.

Enfin, les voyageurs provenant des pays classés dans la zone rouge, ils seront placés dans les espaces de confinement obligatoire pendant une semaine et seront soumis au cours du sixième jour, à des tests de dépistage.

Selon la directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, Nissaf Ben Alaya, le comité assure le suivi quotidien des rapports publiés sur la mise en œuvre des mesures préventives dans les ports et les aéroports, soulignant qu’une quarantaine obligatoire est imposée aux arrivants n’ayant pas présenté des tests RT-PCR.

Commentaires:

Commentez...