Portfolio : Dans les rues vides de la médina confinée

Durant le mois d’avril, les photographes de « Lost in Tunis » ont fait un travail fabuleux dans la médina de Tunis.

Confinée, la cité historique devenait totalement différente. Et sacrément photogénique comme le montrent ces cinq œuvres.

Ces photos démontrent que la vacuité est belle tout comme l’immobilité. Rien ne bouge et l’artiste se doit de réaliser des sortes de natures mortes.

Dans l’objectif du photographe, tout est sublimé: la brillance des pavés, une source lumineuse, une perspective qui s’estompe, une ruelle qu’on pressent au loin ou encore un drapeau qui flotte ou un étalage qu’on dirait oublié.

Ces photos sont superbes et font rêver de la médina, ses rues étroites, les souks couverts et leurs puits de lumière.

Les photographes ont réussi une véritable prouesse. Ils jonglent avec les équilibres, les volumes et la précieuse lumière.

Et ce faisant, ils restituent des photos exquises qui plus est, documentent une période de nos vies confinés.

Un coup de chapeau à « Lost in Tunis » pour avoir capturé et partagé ces clichés si singuliers de notre médina.

Commentaires: