Commémoration : « Corps torturés, mémoire carcérale »

A la mémoire de Lina Ben Mhenni, Maya Jribi…
… et Abbes Abdelkefi

La station d’art B7L9 à Bhar Lazreg commémore aujourd’hui la journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture en plaçant ses activités sous le signe de la fidélité à la mémoire de Lina Ben Mhenni, Maya Jribi et Abbes Abdelkefi.

La station d’art B7L9, espace culturel citoyen, soutient toutes les victimes de la torture et s’inscrit dans le sillage de ce combat pour la dignité humaine.

Une programmation spéciale à l’occasion du 26 juin, la journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, sera proposée au public et se prolongera jusqu’à la fin du mois de juillet.

C’est dans cet esprit que se déroulera le cycle de rencontres « La post-colonie ». Ces débats sur les questions contemporaines et l’histoire immédiate se dérouleront les mercredis de juillet.

Le programme commence aujourd’hui avec la projection du film « La mémoire noire » de Hichem Ben Ammar. Les organisateurs précisent : « Nous plaçons cette commémoration sous le signe de l’hommage à la mémoire de Lina Ben Mhenni, Maya Jribi et Abbés Abdelkefi, militants de la société civile et soutiens inébranlables aux victimes de la torture ».

Programme

* Vendredi 26 juin à 16h : projection du film « La Mémoire noire » de Hichem Ben Ammar.

Projection suivie d’un débat. Ce film produit en décembre 2013 présente les témoignages de quatre victimes de la torture en Tunisie. Avec Hachemi Troudi, Fathi Belhadj Yahia, Simone Lelouche Ben Othman et Ezzeddine Hazgui.

* Samedi 27 juin à 16h : projection du film « Vaclav Havel, un homme libre » d’Andrea Sedlakova

* Mercredi 1er juillet à 16h : Lancement du cycle de rencontres « Corps torturés, mémoire carcérale » dans le cadre des rendez-vous « La post-colonie ».

Ces rencontres prendront la forme de témoignages, lectures et communications qui se poursuivront durant le mois de juillet. Avec les thèmes suivants.

– « Les corps torturés dans le théâtre de Ezzeddine Ganoun »
– « La torture dans le cinéma de Nouri Bouzid »
– « La mémoire de Borj Erroumi, prison symbole »
– « Icônes face à la torture : de Noura Borsali à Gilbert Naccache  »

– Lectures à haute voix d’extraits d’ouvrages portant sur le monde carcéral. Avec Ezzeddine Hazgui, Sadok Ben Mhenni, Fethi Belhadj Yahia et d’autres.

– Rencontres avec les animateurs de l’Instance nationale pour la prévention de la torture, de l’Organisation mondiale contre la torture, de DCAF et Amnesty international.

Les dates et heures de tous les rendez-vous seront communiquées dans le programme de juillet 2020 de la station d’art B7L9 à Bhar Lazreg..

Commentaires: