Kais Saied : « Si on nous impose la guerre, nous nous battrons pour notre pays »

Après son retour de Paris, où il effectuait une visite officielle, le président de la République Kais Saied a célébré ce mercredi 24 juin, le 64ème anniversaire de la création de l’Armée Tunisienne dans un contexte marqué par des défis plus nombreux à l’intérieur et à l’extérieur du pays, au regard de la situation régionale et internationale environnante.

Lors d’un discours prononcé devant des équipes de l’Armée nationale, le président de la République a tenu à féliciter le rôle que joue l’armée au profit de la patrie notamment durant la récente crise liée au coronavirus en ce qui concerne l’application des dispositions du couvre-feu et du confinement général.

Et de souligner l’importance de mettre en place un nouveau cadre légal au profit de l’armée nationale en concordance avec les actuelles exigences de l’étape.

Kais Saied s’est également montré fier de la neutralité de l’armée nationale avant de faire une déclaration assez étrange. En effet, pour le président de la République, « nous n’étions jamais parmi ceux qui appellent à la guerre, mais si on nous impose la guerre, nous nous battrons pour notre pays pour vaincre nos ennemis à l’intérieur comme à l’étranger ».

Une déclaration qui intervient en effet dans un contexte régional mouvant et instable marqué notamment par la crise du dossier libyen. D’ailleurs sa récente visite officielle en France intervenait pour aborder cette question.

Commentaires: