Nostalgies : Paparone, le roi des pâtissiers de Tunis

Qui ne se souvient pas de François Paparone dont le souvenir est transmis à travers des générations de Tunisois ?

Ce maître-pâtissier, selon l’expression consacrée, comptait parmi les meilleurs de la ville et son succès lui fit ouvrir plusieurs succursales.

Ainsi, avec le siège historique de la rue Marcelin Berthelot (aujourd’hui, rue Chedli Kallalla), Paparone pouvait compter sur deux autres lieux de vente qui se trouvaient à la rue d’Alger et sur l’avenue de France, non loin de la Porte Bab Bhar.

Avec ces trois enseignes en ville, Paparone pouvait voir venir et menait une rude concurrence à ses collègues et néanmoins amis qui animaient la Javanaise, le Panalex ou Garza.

Jusqu’au début des années 1980, Paparone continuait à écrire sa légende mais l’enseigne finira par perdre du terrain, surtout après le départ du maître-pâtissier.

Il reste de nos jours un souvenir d’excellence et une saveur qui reste inimitable. Parfois, une photographie fait resurgir cette mémoire de Paparone dont on disait qu’il était le roi des pièces montées.

Commentaires: