Al-Sissi menace d’une intervention militaire en Libye

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi menacé hier samedi 20 juin, d’une intervention militaire directe en Libye, au vu de l’avancée des forces du Gouvernement d’union nationale (GNA), soutenues par la Turquie.

« Toute avancée en Libye des forces du Gouvernement d’union nationale risque de mener à l’intervention directe de l’Égypte », a-t-il déclaré, considérant la ville de Syrte comme une ligne rouge.

« Si cette ligne est franchie, la sécurité de l’Égypte, qui partage une frontière poreuse avec la Libye, nécessitera une « intervention directe » des forces égyptiennes dans le pays », a-t-il déclaré.

Pour le GNA, il s’agit d’une « ingérence dans les affaires (internes) et une menace grave pour la sécurité nationale de la Libye » et la « paix internationale », a déclaré Mohamad Amari Zayed, membre du Conseil présidentiel du GNA.

C’est dans ce contexte régional tendu, que le président de la République, Kais Saied, se rend en France sur invitation de la part de son homologue français Emmanuel Macron. Et c’est notamment le dossier libyen qui connait jour après jour, de nouveaux rebondissements qui sera à l’ordre du jour de cette visite.

Commentaires: