Cas de coronavirus dans une prison du kef : 140 détenus dépistés !

Il s’agit d’un premier cas de contamination enregistré dans une prison tunisienne. Un immigré d’origine subsaharienne a été arrêté puis placé dans l’une des salles désignées pour l’isolement sanitaire de la prison d’El Dir au Kef, où il s’est avéré qu’il est porteur du virus.

L’Instance générale des prisons et de la rééducation avait affirmé que les mesures spécifiées dans le protocole sanitaire approuvé par une équipe médicale spécialisée du ministère de la Santé ont été respectées pour prendre en charge ce patient.

Ce vendredi 19 juin, le directeur régional de la Santé à Jendouba, précise dans des déclarations médiatiques, que des dizaines de tests seront effectués dans cette prison pour éviter une éventuelle propagation du virus, ainsi, outre les agents pénitentiaires, 140 détenus seront dépistés.

« Toutes les personnes qui sont entrées en contact avec ce cas, depuis le moment de son arrestation jusqu’à la découverte de sa maladie, seront dépistées », a-t-il rassuré.

Un Guinéen a été arrêté, il y a trois jours, à Babouche dans la délégation d’Ain Draham, gouvernorat de Jendouba alors qu’il franchissait illégalement la frontière depuis l’Algérie.

Après avoir été placé dans la prison d’El Dir, au Kef, il s’est avéré qu’il était contaminé par le coronavirus. Des enquêtes ont été lancées pour confirmer et identifier les personnes qui sont entrées en contact avec lui.

Commentaires: