Cartes SIM surveillées durant le confinement, l’INPDP n’est pas au courant !

CP : Reuters

Des opérations de surveillance des Tunisiens à travers leurs cartes SIM ont eu lieu durant le confinement général. C’est le Chef du gouvernement en personne qui l’a avoué, dimanche soir, lors d’une interview accordée à Attassia TV.

Il a indiqué que pendant la période de confinement, les Tunisiens étaient surveillés via leurs puces de téléphones portables, afin d’empêcher la propagation du virus et d’interdire les rassemblements.

Pour éviter une polémique, Elyes Fakhfakh a assuré que cette mesure a eu lieu en toute légalité et en coordination avec l’instance nationale de protection des données personnelles (INPDP).

Pour sa part, Chawki Gaddes, président de l’instance, n’estpas du même avis. Commentant les déclarations de Fakhfakh, il a assuré que l’INPDP n’était pas au courant de la mesure de surveillance des puces téléphoniques des Tunisiens.

« Nous étions consultés au sujet d’autres projets et mesures, mais pas celui-ci », a déclaré le responsable sur Mosaique fm. « Mais si cela a été appliqué comme dans le reste des pays, sans connaître l’identité des propriétaires de téléphones, cela ne pose aucun problème ».

Commentaires: