Pour la municipalité de Bizerte, certains prénoms ne sont pas assez « Tunisiens » pour être adoptés pour les nouveaux nés.

Un document affiché à la municipalité de Bizerte et publié sur les réseaux sociaux, montre une liste d’exemples de prénoms désormais interdits pour les nouvelles naissances.

La liste compte des prénoms comme Eline, Rostom, Majdouline, Yara, Ilène, Bayazid, etc.

Pour expliquer cette décision, le maire de Bizerte, Kamel Ben Amara, a fait savoir que la question est réglementée par un texte juridique interdisant l’enregistrement de prénoms non arabes pour les nouveau-nés dans les municipalités.

« Le chef de service de l’Etat civil s’est retrouvé dans une position de violation de la loi à cause de ces prénoms et c’est pour cette raison que, suite à une concertation, il a été décidé d’appliquer la loi tout en se référant au dictionnaire de la langue arabe », a déclaré Ben Amara sur les ondes de Mosaique fm.

Commentaires: