Covid-19 : L’Allemagne déconseille à ses ressortissants les voyages en dehors de l’UE

Le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères a publié, ce mercredi 10 juin 2020, un communiqué dans lequel il appelle les ressortissants allemands à éviter les voyages touristiques avant le 31 août 2020 vers tous les pays en dehors de l’Union européenne.

Le ministère conseille ses ressortissants d’éviter les voyages touristiques inutiles vers l’étranger, précisant cependant que cette restriction ne concerne pas les pays de l’UE, les pays de l’espace Schengen et le Royaume-Uni.

Cette restriction s’explique par le fait que « l’Allemagne ne dispose pas encore de bases de données, de critères et de processus de coordination communs et fiables qui rendent à nouveau possible un trafic sans restriction et sans risque » dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19.

Une mauvaise nouvelle pour le tourisme tunisien. Les hôtels et restaurants touristiques ont repris, depuis le 4 juin leurs activités alors que les frontières terrestres aérienne et maritimes doivent être rouvertes le 27 juin prochain.

Et pourtant, le ministre du Développement allemand, Gerd Müller avait précisé, le 21 avril dernier, qu’il sera possible , pour les Allemands de voyager en Tunisie pour le tourisme tout en respectant les mesures sanitaires requises.

D’un autre côté, l’ambassade d’Allemagne à Tunis a salué la Tunisie pour avoir aidé au retour de centaines d’Allemands vers leur pays.

« La Tunisie n’a pas enregistré depuis des jours de nouveaux cas de Covid-19 et surmonte ainsi toutes les craintes d’une grande crise sanitaire et ceci s’explique par la réponse rapide des autorités, à travers la fermeture des frontières aériennes et maritimes et des issues terrestres », a indiqué l’ambassade d’Allemagne sur sa page officielle.

La chancellerie indique que que grâce aux efforts et au soutien des autorités tunisiennes des centaines d’Allemands bloqués dans différentes régions en Tunisie après l’arrêt soudain du trafic aérien nt pu rentrer chez eux.

Commentaires: