Le projet de motion soumis par le bloc de la coalition Al-Karama qui vise à « exiger des excuses à la France pour les crimes qu’elle a commis pendant la période coloniale et le pillage des richesses naturelle de la Tunisie », sera discuté demain, mardi 9 juin 2020.

Le président du bloc de coalition Al-Karama Seifeddine Makhlouf, auteur de la motion, a évoqué l’existence de pression « internes et externes » sur les députés et les blocs parlementaires et dénoncé les tentatives de changer les positions des députés et les influencer.

Déposée le 12 mai 2020, ladite motion est une demande adressée à l’Etat français l’appelant à présenter des excuses officielles pour ses crimes perpétrés pendant la période du protectorat.

La France sera également appelée à s’excuser quand au « pillage des richesses » du pays après l’indépendance. « Il est temps que la France s’excuse auprès du peuple tunisien », avait déclaré Makhlouf.

Commentaires: