Club Africain : Mounir Balti veut lancer un front à l’ARP pour obtenir un prêt de 15 MD de l’Etat

Mounir Balti

Tant que le statut de nos associations sportives ne changera pas, elles resteront sous le joug de l’Etat et la politique et le sport, demeureront liés.

Ces dernières années, c’est le Club Africain qui a le plus souffert de cette relation chaotique, Slim Riahi, ancien président du CA, ancien candidat à l’élection présidentielle, ancien chef de parti, etc., en est l’exemple le plus frappant, lui qui est à l’origine de tous les problèmes financiers actuels du club de Bab Jedid.

Aujourd’hui, c’est Mounir Balti, député Qalb Tounes qui pense avoir trouvé la solution aux problèmes du CA. L’homme d’affaires et ancien dirigeant du club, dont le nom circule en boucle comme étant un éventuel successeur à Abdessalem Younsi, veut faire pression sur le gouvernement afin que le CA bénéficie d’un prêt de 15 millions de dinars.

Lors d’une intervention, ce dimanche 7 juin 2020, sur les ondes d’IFM, il a rappelé que la situation dans laquelle se débat actuellement le Club Africain est grave avec des chiffres effrayants (des litiges à régler en urgence à hauteur de 13 MD).

« Tout le monde est responsable, y compris l’Etat. Le Club Africain a beaucoup donné à la Tunisie et il faut le sauver, sinon, les choses vont se compliquer davantage. Je suis un député et nous allons mettre en place un front pour faire pression sur le gouvernement afin d’accorder un prêt de 15 MD au CA, qu’il remboursera sur une dizaine d’années », a-t-il préconisé.

Mounir Balti a également indiqué qu’il allait défendre un nouveau projet pour tenter de sortir plusieurs clubs tunisiens de la crise financière dans laquelle ils se trouvent actuellement. Et cela commence, selon lui, par un changement du statut des clubs qui devront passer d’associations non lucratives pour devenir des entreprises.

Commentaires:

Commentez...