Sit -in d’El-Kamour : Fermeture des routes aux camions des entreprises pétrolières

Archives

Suspendues plusieurs mois, les protestations des jeunes d’El Kamour ont repris de plus belle il y a quelques jours et ne cessent de s’étendre à Tataouine. Hier samedi 6 juin, le comité de coordination d’El Kamour à Tataouine a annoncé la programmation de trois actions de protestation en signe de durcissement de leur mouvement lancé depuis neuf jours.

La coordination projette de fermer les routes devant les véhicules et camions des entreprises pétrolières à partir du lundi 8 juin 2020, en plus d’adresser des lettres à l’attention du président de la République, du chef du gouvernement et du président du parlement afin de les sensibiliser à l’impératif d’assumer leur responsabilité face à la poursuite du mouvement de protestation, rapporte l’agence TAP.

Dans le même contexte, une journée de colère sera organisée devant le siège de l’Union Régionale du Travail à Tataouine jeudi 11 juin 2020.

Le membre de la coordination du sit-in d’Al Kamour, Dhaou El Ghoul a indiqué que les structures, les organisations et les composantes de la société civile sont concernées par les revendications des sit-inneurs à savoir la mise en application de l’accord d’Al-Kamour signé le 16 juin 2017.

Les jeunes du gouvernorat de Tataouine ont repris leur mouvement de protestation lancé, depuis 2017, après avoir constaté que le gouvernement ne respecte pas ses engagements. Lesquels concernent le recrutement de 1500 chômeurs dans les compagnies pétrolières, 500 personnes au sein de la société de l’environnement, de plantation et de jardinage de Tataouine ainsi que le déblocage de 80 millions de dinars annuellement pour l’investissement et l’emploi.

Commentaires: