Voyages de luxe pour migrants irréguliers entre la Tunisie et l’Italie : 6 passeurs condamnés

Simonetta Sodi

Une opération italienne de lutte contre la migration irrégulière, « Scorpion Fish », avait permis de démanteler en 2017 un réseau qui organisait des voyages de luxe destinés à des migrants irréguliers entre le Cap Bon et la côte est de la Sicile à bord de vedettes rapides.

Ces vedettes partaient depuis d’un petit port touristique de Sappusi, dans la banlieue de Marsala et gagnaient le Cap Bon. De là, des voyages vers la côte est de la Sicile étaiet organisés à raison de 3000 euros par personne. Ces traversées peu risquées ont servi à transporter des petits groupes de migrants. Arrivés en Italie, ces derniers étaient pris en charge.

Douze personnes avaient été arrêtées lors de l’opération « Scorpion Fish » et six dont trois Tunisiens et trois Italiens avaient été condamnées à des peines de prison lors d’un procès tenu le 20 décembre 2018, les six autres avaient été acquittées.

La justice iytalienne vient de confirmer en appel les peines de prison auxquelles ont été condamnées les six accusés condamnés.

Il s’agit de Jabranne Ben Cheikh, 30 ans, chef présumé de l’organisation criminelle et Chiheb Hamrouni, 28 ans, tous deux condamnés à une peine de sept ans et quatre mois de prison. Tarek Ben Massoud, 32 ans, a écopé d’une peine de six ans et huit mois de prison.

La même peine a été infligée aux deux frères de Marsala, Salvatore Allegra, 56 ans, et Angelo Allegra, 50 ans alors que Simonetta Sodi, 58 ans et compagne de Ben Cheikh, a été condamnée à trois ans et quatre mois.

Commentaires: