INP : Les 114 pièces archéologiques ont été sorties du pays durant le confinement

Les autorités tunisiennes ont ouvert une enquête concernant les 114 pièces archéologiques  en vente aux enchères à l’Hôtel Drouot de Paris.

Le directeur de l’Institut national du patrimoine (INP), Faouzi Mahfoudh, a déclaré hier mardi 2 juin 2020 que ces pièces, « d’une grande valeur historique », ont été sorties du pays durant la période de quarantaine générale (2ème quinzaine du mois de mars dernier), sans aucune autorisation officielle.

Il a indiqué qu’une enquête a été ouverte par l’unité de lutte contre la contrebande de pièces archéologique.

Dans une déclaration accordée à l’agence AFP, il a souligné que « les autorités françaises doivent prendre les mesures nécessaires pour arrêter la vente aux enchères, car ces pièces sont précieuses et font partie de l’histoire de la Tunisie ».

L’institut a affirmé, rappelons-le, qu’il est entré en contact avec l’ambassadeur délégué permanent de Tunisie auprès de l’UNESCO dans le but d’empêcher la tenue de la vente aux enchères. Et de souligner la prédisposition de la Tunisie de les acheter via les canaux diplomatiques, le cas échéant.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...