Mohsen Marzouk : « Les USA n’ont pas besoin d’une base militaire en Tunisie »

Signature d’un mémorandum d’entente avec les Etats-Unis, le 20 mai 2015 | Crédit photo : Twitter Moez Sinaoui

Depuis qu’il a signé, en 2015 en tant que conseiller politique de Feu Beji Caid Essebsi, le mémorandum d’entente avec l’ancien secrétaire d’Etat américain John Kerry, Mohsen Marzouk est accusé d’avoir facilité l’installation d’une base militaire US en Tunisie.

Dernièrement, alors qu’une grande polémique a éclaté concernant les affirmations de l’armée américaine et son intention d’utiliser « une brigade sécuritaire déjà installée en Tunisie », le dossier de l’éventuel présence militaire américaine sur le territoire tunisien a été rouvert.

Toujours impliqué dans ce dossier, Mohsen Marzouk a commenté ce mardi 2 juin, de nouveau, cette affaire, en niant pour la énième fois, l’existence d’une base militaire américaine en Tunisie. « Les Américains n’ont pas besoin d’une base en Tunisie car ils ont déjà deux bases dans la région, l’une en Turquie et l’autre en Italie », a-t-il expliqué.

Et de rappeler que le mémorandum d’entente porte notamment sur des aspects de coopération économique et sécuritaire.

Signé en 2015, cet accord entre la Tunisie et les Etats-Unis avait déclenché une polémique sans précédent. Intervenant plusieurs fois pour apporter des éléments de réponse à l’opinion publique, le secrétaire général du Mouvement Machrou Tounes, avait expliqué que le point essentiel de ce mémorandum est sécuritaire.

D’après ses déclarations faites en 2016, la Tunisie est appelée à aller défendre les USA en cas de menace sur la sécurité de ce pays, et vice versa. 

Selon le ministère des Affaires étrangères, le texte stipulait, l’engagement des USA à soutenir les capacités sécuritaires et militaires de la Tunisie et à renforcer davantage la coopération dans le domaine de lutte contre le terrorisme.

Les Etats-Unis ont annoncé, samedi dernier, avoir l’intention d’utiliser une brigade militaire installée en Tunisie en réponse à ce qu’ils appellent « les activités russes en Libye ».

En effet, citée par l’agence Reuters, l’armée américaine annonce envisager l’utilisation de « l’une de ses brigades d’assistance aux forces de sécurité en Tunisie », « au milieu des inquiétudes suscitées par l’activité russe en Libye ».

Commentaires:

Commentez...