Tunisie : Les premiers touristes seront-ils allemands ?

La question de la réouverture des frontières aériennes et de la relance du secteur touristique fait actuellement polémique. Entre la nécessité de relancer ce secteur dont l’activité est très importante pour l’économie et les craintes d’une deuxième vague de contamination, les avis divergent. Mais pour les autorités, il est important de travailler d’arrache-pied pour sauver la saison touristique.

« Les frontières tunisiennes seront bientôt ouvertes pour accueillir les touristes algériens, allemands ainsi que d’autres pays d’Europe », a déclaré, hier vendredi 29 mai, le Directeur général de l’Office national du Tourisme Tunisien (ONTT), Nabil Bezouich.

Intervenant au cours d’un webinaire organisé, Bezouich a annoncé que des négociations sont en cours avec la partie allemande au sujet de l’ouverture de ses frontières, rapporte l’agence TAP.

« L’adoption du protocole sanitaire anti Covid-19 dans le secteur du tourisme, transmet un message rassurant aussi bien pour l’ensemble des agences de voyage que les touristes », a-t-il encore estimé.

Pour sa part, le représentant du groupe touristique allemand « Der Touristik », Fouad Lajmi, a appelé à ne pas suspendre les campagnes de promotion pour la destination Tunisie, que ce soit sur le marché allemand ou pour les autres pays.

Toutefois, la FTH et la FTAV estiment que la reprise du secteur touristique ne se fera qu’à partir d’avril 2021. C’est ce qu’ont laissé entendre les deux fédérations à travers un communiqué commun publié jeudi 28 mai 2020.

Le tourisme tunisien a été lourdement impacté par la crise du coronavirus. Afin d’amortir les conséquences de cette crise, plusieurs mesures ont été prises avec pour objectif principal, le retour du tourisme début juillet, comme l’espère le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh.

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, de son côté, s’attend à 6 milliards de dinars de pertes et même plus et confirme que l’impact de l’épidémie du coronavirus s’annonce très sévère. Il sera dès lors impossible d’atteindre le cap de 9,4 millions de touristes atteint en 2019 et l’objectif de 10 millions de visiteurs en 2020.

Commentaires: