Coronavirus : La Tunisie suspend l’utilisation de la chloroquine

Chloroquine

 » Le traitement à la chloroquine des malades atteints de la COVID-19 a été suspendu dans tous les hôpitaux en Tunisie « , a annoncé ce mercredi 27 mai, Jalila Ben Khalil, membre du comité permanent de lutte contre le coronavirus.

Une décision qui intervient suite aux déclarations de l’Organisation Mondiale de la Santé qui avait annoncé lundi la suspension temporaire des essais cliniques avec l’hydroxychloroquine qu’elle mène avec ses partenaires dans plusieurs pays, par mesure de précaution.

Ben Khalil a justifié, dans une déclaration à la TAP, cette décision par « la baisse du nombre de malades atteints de la COVID-19 dans les hôpitaux signalant qu’en date du 26 mai 2020, seulement 2 malades sont hospitalisés sur un total de 74 cas actifs placés sous surveillance ».

Fin mars dernier, le directeur général des soins de santé de base, Chokri Hammouda avait annoncé le lancement de l’utilisation de la chloroquine dans le cadre d’essais cliniques visant à traiter des patients de coronavirus. Cette molécule avait été administrée en association avec d’autres médicaments. Un certain nombre de services dans les hôpitaux publics tunisiens avaient été, d’ailleurs, autorisés à utiliser la chloroquine pour traiter les personnes atteintes du coronavirus.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait annoncé lundi dernier la suspension temporaire des essais cliniques avec l’hydroxychloroquine qu’elle mène avec ses partenaires dans plusieurs pays, par mesure de précaution et ce, suite à la publication d’une étude, dans la revue médicale The Lancet jugeant inefficace, voire néfaste, le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l’hydroxychloroquine contre la Covid-19.

Commentaires: