Tunisie : Les Algériens pour sauver le tourisme !

Touristes algériens en Tunisie

Le tourisme tunisien a été lourdement impacté par la crise du coronavirus. Afin d’amortir les conséquences de cette crise, plusieurs mesures ont été décidées avec pour objectif principal, le retour du tourisme début juillet, comme l’espère le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh.

Entre autres mesures, celle qui consistera à faciliter l’entrée des touristes algériens sur le sol tunisien. En effet, « le gouvernement tunisien compte faciliter davantage l’entrée des Algériens en Tunisie, tout en mobilisant tous les moyens nécessaires de prévention et de suivi sanitaire », a déclaré le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi, récemment lors d’une entrevue avec l’ambassadeur d’Algérie à Tunis, Azouz Baâlal.

Les propos rapportés par les médias algériens confirment que « la Tunisie compte redoubler d’efforts également pour améliorer les conditions au niveau des différents postes frontaliers, dans le dessein de faciliter les procédures d’entrée des Algériens en Tunisie ».

Une mesure nécessaire lorsqu’on sait que le marché algérien est l’un des marchés stratégiques pour le tourisme tunisien avec plus de 3 millions de touristes algériens, sur un total de 9,4 millions de touristes de diverses nationalités ayant visité la Tunisie en 2019.

Mais les touristes algériens résorberont-ils à eux-seul les pertes du secteur prévues en 2020 ? Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat s’attend à 6 milliards de dinars de pertes et même plus et confime que l’impact de l’épidémie du coronavirus s’annonce très sévère.

En tout cas, pour le ministre du Tourisme, la relance se fera d’abord avec les touristes locaux mais aussi avec ceux des pays voisins si la situation sanitaire dans ces pays le permet, et dans une prochaine étape avec les pays européens qui accepteront des ouvertures vers la Tunisie, en respectant les exigences sanitaires dictées par la pandémie.

Outre les prochaines mesures facilitant l’arrivée de touristes algériens, est prévue une ligne de crédit de 500 millions de dinars pour permettre aux établissements hôteliers touchés par le coronavirus et le confinement de payer les salaires de leurs fonctionnaires.

Cette ligne de crédit de 500 MD ouverte jusqu’au mois de mars 2021, s’ajoutera aux autres mesures destinées à renforcer le secteur du tourisme et de l’artisanat lourdement impacté.

Par ailleurs, Mohamed Ali Toumi a annoncé la création d’une ligne de financement de 300 MD destinée à soutenir les entreprises opérant dans le secteur touristique. Il s’agit de consacrer 50MD au profit des agences de voyages et 10 MD à la disposition du secteur de l’artisanat pour fournir la liquidité aux artisans en leur permettant de payer les salaires au cours de la période mars 2020 – mars 2021.

Rappelons, à ce titre que l’impact de la pandémie du Covid-19 sur l’activité des agences de voyages sera énorme avec des pertes pouvant atteindre les 300 millions de dinars (MD).

Commentaires: