Tunisie : Les cliniques privées dans le rouge, 9 mille emplois menacés !

Selon les résultats d’une étude réalisée sur l’impact de la crise Covid-19 sur les cliniques privées en Tunisie, une sur deux a perdu au moins 85% de son chiffre d’affaires habituel et 3/4 des cliniques ont perdu au moins 70% de leur chiffre d’affaires lors de la crise du coronavirus.

L’étude qui a été menée par Tunisia Health Alliance, un groupement d’entreprises tunisiennes intervenant sur l’ensemble de la chaîne de la santé, révèle que 97% des cliniques sont en train de travailler à perte et ne sont plus en mesure de couvrir leurs charges d’exploitation avec des charges fixes qui représentent près de 41% du chiffre d’affaires habituel.

Avec la crise économique générale, les cliniques prévoient une baisse de 30% de la demande du marché local pour la prochaine période et une reprise graduelle de l’activité internationale seulement en début 2021, alors qu’une clinique sur deux fait au moins 40% de son chiffre d’affaires grâce aux patients étrangers.

Par ailleurs, l’étude, relayée par l’agence TAP, précise que la moitié des cliniques seront en difficulté de payer les salaires du mois de mai et seulement 2,5% des cliniques pourront honorer les salaires de leurs employés jusqu’au mois d’août.

Aussi, plus de 10 millions de dinars de masse salariale mensuelle ne pourra être honorée et plus de 9 mille emplois seront ainsi menacés sur les 17 mille emplois hautement qualifiés que compte le secteur, souligne l’étude.

Rappelons que la Tunisie compte près de 100 cliniques privées, réparties sur l’ensemble des régions, employant près de 17 mille salariés, avec une capacité de 6 mille lits (soit 20% de la capacité nationale). Le chiffre d’affaires global des cliniques privées est estimé à 870 millions de dinars en 2019.

Commentaires: