Tunisie – Coronavirus : Le R0 repart à la hausse

Après une série de jours sans aucune nouvelle contamination, la Tunisie a connu de nouveaux cas, dont certains locaux et d’origine inconnue.

Ceci ne sera pas sans répercussion sur la situation épidémiologique en Tunisie, alors que le ministère de la Santé ne cesse de rappeler qu’en dépit des bons résultats enregistrés, la Tunisie est toujours sous le menace d’une rechute.

Lors d’une conférence tenue ce jeudi 21 mai pour revenir sur la deuxième phase de déconfinement prévue à partir du 25 mai, Lobna Jeribi, ministre chargée des grands projets, a affirmé que la commission scientifique de lutte contre le coronavirus a noté une augmentation du R0, le taux de transmission du virus.

En effet, sans donner plus de détails, Lobna Jeribi a affirmé que le R0 en Tunisie est reparti à la hausse mettant en garde contre la détérioration de la situation.

C’est en tout cas ce qui explique le report de l’ouverture de certains secteurs prévu à partir du 26 mai, mais aussi le report de la reprise de l’année universitaire au 8 juin prochain.

Le 9 mai dernier, le R0, soit le taux de transmission de la maladie du Covid-19 ou nombre de reproduction de base, avait été revu à la baisse pour atteindre 0,5 alors qu’il était à 0,9 au 5 mai 2020.

Selon le site R0 Global Map, qui analyse des données des différents pays comptant plus de 900 cas confirmés de coronavirus et les classe selon l’indice de contagiosité, la Tunisie, dont le RO est de 0,179, est le deuxième pays du monde où la situation est la mieux gérée après l’Equateur dont le RO est de 0,096.

Le ministère de la santé a annoncé, dans un communiqué publié ce jeudi 21 mai à l’aube, qu’en date du 20 mai 2020, 7 cas ont été testés positifs au coronavirus dont 1 nouveau cas autochtone à Mahdia et 6 déjà porteurs du virus et ce, sur un total de 1234 analyses effectuées dans différentes régions du pays.

Ainsi le bilan est passé à 1045 cas confirmés sur un total de 43.723 analyses effectuées depuis le début de la pandémie en mars dernier.

Commentaires: