En présence de figures islamistes, Laayouni inaugure son fonds de la Zakat !

Fethi Laayouni, maire du Kram a finalement obtenu ce qu’il a voulu : Un premier fonds de la Zakat en Tunisie. En effet, ce mardi 19 mai, le maire du Kram a inauguré le fonds de la Zakat en grande présence « populaire », mais aussi en présence de quelques figures islamistes, en dépit de cette conjoncture sanitaire qui exige distanciation sociale et précaution.

Selon une vidéo publiée sur la page Facebook de la municipalité en question, on y voit notamment Hammadi Jebali ancien chef du gouvernement et ex-leader du parti Ennahddha, mais aussi la fameuse figure islamiste Adel Almi.

A l’inauguration Laayouni s’est montré fier de ce qu’il a appelé un « exploit humanitaire » qui ne met pas en aucun cas le caractère civil de l’Etat tunisien.

Ce projet islamiste a crée une grande polémique durant les dernier jours d’autant plus que plusieurs partis politiques et organisations nationales ont estimé qu’il s’agit d’une menace au caractère civil et laïc de la société tunisienne.

Réagissant à ce projet, le ministère des Affaires locales a publié, hier lundi 18 mai 2020, une circulaire afin de clarifier cette affaire, affirmant que le président d’une collectivité locale a tout à fait le droit d’ouvrir un compte courant postal pour le dépôt des fonds libres (dons) au profit de la collectivité conformément aux dispositions du chapitre 138 du Code des collectivités locales.  Or ce mardi, sur son compte Facebook, le ministre des Affaires locales a estimé que la Zakat n’est pas don, ce qui laisse entendre que l’ouverture d’un tel projet n’est pas légale.

En novembre dernier, Fathi Laayouni, avait cité la Chariaa pour expliquer et soutenir son fonds. Il avait déjà évoqué la loi organique n° 2018-29 du 9 mai 2018, relative au Code des collectivités locales, estimant que les municipalités sont autorisées à créer des fonds spécifiques « pour assurer des services publics aux citoyens ».

Quelques semaines après, en décembre, la proposition du mouvement Ennahdha, annoncée au cours de l’examen de la loi de finances 2020,  et portant sur la création d’un fonds de la Zakat avait été rejetée.

Commentaires: