Tunisie : Enième « relance » du projet Sama Dubai

Le projet Sama Dubai va-t-il être enfin relancé ? Depuis des années, ce projet de 25 milliards de dinars est gelé, mais le gouvernement actuel compte bien frapper un grand coup en le réactivant. Y parviendra-t-il ?

Lancé en 2008 par le groupe émirati Sama Dubai sans qu’il ne voit le jour, ce projet prévoyait de bâtir une nouvelle ville sur 831 hectares sur les rives du Lac Sud de Tunis. Ce projet, baptisé « La Porte de la Méditerranée » consistait notamment en un centre résidentiel, commercial et touristique, en pleine capitale, équipé d’un port de plaisance d’une capacité d’accueil de 1300 à 1500 bateaux. Ce projet devrait garantir entre 150.000 et 200.000 emplois et son financement s’élève à environ 25 milliards de dinars.

En 2015, la relance du projet Sama Dubai avait déjà été évoquée sans résultat probant. Le ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire de l’époque, Mohamed Salah Arfaoui, était revenu sur les raisons du blocage du projet, confirmant que la cause principale est due au fait que la Tunisie n’est pas parvenue à des solutions adéquates avec l’investisseur Aboukhater.

Les discussions avaient été lancées avec ce dernier pour pouvoir trouver des solutions appropriées afin de reprendre les travaux, bloqués depuis 2011, dans les plus brefs délais. Cette simple évocation a suscité des espérances selon lesquelles ces travaux auraient dû reprendre en 2016 suite aux promesses d’une délégation du groupe émirati Duabi Holding qui s’est engagée le 22 décembre 2015, à reprendre ces travaux.

Le ministre de l’Equipement actuel, Moncef Sliti, a fait savoir, ce jeudi 14 mai 2020, que ce projet pourrait être relancé, évoquant l’accord conclu en 2007 avec les Emiratis arabes unis et précisant que cet accord reste valable et n’a pas été annulé. Selon lui, le gouvernement a l’idée de relancer le projet notamment en l’absence de l’investisseur qui ne se manifeste plus depuis des années.

Rappelons qu’en 2015, le ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire de l’époque, Mohamed Salah Arfaoui, déclarait déjà « qu’il y avait des fortes chances pour que Sama Dubai soit relancé ».

Commentaires: