Plénière suspendue sur fond de slogan anti-Ghannouchi !

Il ne se passe pas une plénière sans que l’on entende parler de conflit ou de blocage à l’Assemblée des Représentants du Peuple.

Hier mercredi 13 mai 2020, la séance plénière du soir a été suspendue sur fond de tension politique. Suite à l’obstination de la députée Abir Moussi de mettre une pancarte avec un slogan politique et partisan sur le siège qui lui est réservé en tant que présidente de la Commission de l’Industrie, de l’Energie, des Ressources naturelles, des Infrastructures et de l’Environnement, l’ARP a décidé de suspendre la plénière.

La présidente du bloc parlementaire du Parti Destourien Libre, Abir Moussi avait brandi une photo du président Habib Bourguiba et une pancarte exigeant le retrait de confiance au président de l’ARP Rached Ghannouchi, ce qui a provoqué la contestation de certains députés et a entrainé la perturbation de la plénière avant que cette dernière ne soit suspendue, rapporte dans ce sens l’agence TAP.

Dans un communiqué l’ARP a précisé que « Abir Moussi a maintenu sa position quand bien même elle a été informée par le président de la plénière de la position de tous les blocs parlementaires, lesquels, ont rejeté ce comportement ». « Ce genre de conduite entrave le déroulement normal de la plénière et ne laisse aucune autre alternative que celle de suspendre la séance », a-t-on affirmé.

L’ARP explique dans ce sens que « les sièges réservés aux présidents et aux membres des commissions sont neutres et ne doivent être utilisés pour des intérêts personnels qui n’expriment aucunement les orientations de tous les membres de la commission, d’autant plus qu’on ne peut lire un rapport de la commission et brandir des slogans politiques en même temps ».

En réaction, Abir Moussi a estimé qu’il s’agit de « sa position personnelle et son droit de brandir un slogan exigeant le retrait de confiance au président de l’ARP ». Abir Moussi et des membres de son groupe parlementaire sont entrés en sit-in ouvert à l’intérieur de la salle de la plénière

Commentaires: