Abir Moussi dénonce la libération d’un suspect l’ayant menacée

La présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, a indiqué, ce jeudi 14 mai 2020, sur les ondes de la radio Mosaique fm, qu’un des individus qui l’avait menacée par le passé a récemment publié un message sur les réseaux sociaux, dans lequel il a écris : « Tuer et verser votre sang est autorisé et doit être appliqué ».

Moussi a également confirmé que les forces de sécurité ont réagi à ces menaces et le concerné a été interpellé par une brigade spécialisée dans la ville de Tajerouine dans le gouvernorat du Kef.

En revanche, le suspect en question qui avait été déféré devant le pôle antiterroriste, a été renvoyé au Kef en raison de l’absence du crime terroriste. Abir Moussi a imputé la responsabilité à l’Etat tunisien.

La présidente du Parti Destourien Libre Abir Moussi a annoncé, le 8 mai dernier, avoir été avertie par les unités sécuritaires sur l’existence de plusieurs plans d’assassinat la visant et avait appelé l’Etat à assumer ses responsabilités pour assurer sa protection ainsi que celle de tous les membres de son bloc parlementaire.

Commentaires: