Fitch Ratings : La dette extérieure tunisienne atteindra 90% du PIB en 2021

 

Fitch Ratings

Dans un document publié hier mardi 12 mai, l’agence de notation américaine Fitch Ratings a prévu une détérioration de la dette extérieure tunisienne qui atteindra selon ses prévisions 90% du PIB d’ici 2021.

L’agence précise dans ce sens que ceci s’explique par les déficits budgétaires courants depuis 2011 qui ont été financés par des emprunts internes et étrangers.

Après avoir gardé son « B+ » assorti de perspectives « négatives » pendant des mois, la Tunisie a vu sa note dégradée à « B » par l’agence de notation Fitch Ratings avec les mêmes perspectives stables.

« La Tunisie connaîtra, au cours de la période 2020-2025, des pressions financières en raison de l’arrivée des délais de remboursement annuel de titres obligataires et des échéances de prêts du Fonds monétaire international (FMI) ». C’est ce qu’a affirmé, vendredi 7 février 2020, le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Marouane Abassi, auditionné en séance plénière à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Le gouverneur de la BCT a souligné que ce taux a régressé en 2019 pour s’établir à 66% du PIB, à la faveur des effets du change sur le principal de la dette, vu la hausse du dinar par rapport aux principales devises de l’endettement et que le principal de la dette extérieure à moyen et long termes devrait atteindre, à la fin de 2020, environ 80,957 milliards de dinars contre 76,974 milliards de dinars en 2019.

« L’aggravation des déséquilibres macroéconomiques persistants de la Tunisie et la détérioration des trajectoires de la dette extérieure et de la dette publique en raison des perturbations économiques dues au choc de la pandémie de coronavirus » expliquent cette dégradation », justifie Fitch Ratings.

Commentaires: