Abdesslem Chammam : Artiste marsois du ballon rond

C’est à la fin des années 1960 qu’un footballeur venu de Gabès avait posé ses valises en banlieue de Tunis, à la Marsa.

Son nom: Abdesslem Chammam. Sa touche particulière: donner le tournis aux défenses adverses. Sa marque propre: une élégance dans le style que n’aurait pas renié le grand Gianni Rivera.

Recruté après un véritable parcours du combattant, Chammam devait être la clé du renouveau marsois.

Malgré une équipe attachante et des individualités de premier plan, l’Avenir Sportif de la Marsa se contentait de jouer les trouble-fête.

S’étant établi une solide réputation d’équipe de coupe, L’Avenir lorgnait désormais vers le championnat et comptait sur Chammam pour redorer son blason et enrichir son palmarès.

Avec les Douiri, Anniba, Taoufik et consorts, Chammam était appelé faire oublier les exploits de la génération précédente menée par les Merrichko, Chiheb et autres Klibi.

Si les titres ne seront pas toujours au rendez-vous, Chammam n’en laissera pas moins l’empreinte indélébile d’un attaquant de grande classe.

Il marquera une bonne décennie sous les couleurs de l’ASM et du onze national avant de prendre une retraite méritée.

La touche de ce joueur a même perduré grâce au style fluide de son fils Khalil qui à son tour, allait éclabousse de sa classe sa propre génération.

Footballeurs et artistes de père en fils, les Chammam nous surprendront-ils avec la nouvelle génération ?

Commentaires: