L’inspection médicale du travail se déploie pour contrôler entreprises et commerces

Il n’y aura aucune tolérance vis-à-vis de toute infraction aux conditions d’hygiène et de sécurité du travail pendant la période du confinement ciblé, annonce l’Inspection Médicale du Travail relevant du ministère des Affaires sociales.

Le directeur général de l’Inspection Médicale du Travail, Lotfi Mahjoub a annoncé, ce jeudi 7 mai 2020, dans une déclaration à l’agence TAP, qu’environ 400 inspecteurs de travail, dont 53 médecins inspecteurs ont été déployés pour effectuer des visites sur le terrain et vérifier le degré de respect des procédures sanitaires et la sécurité au travail.

Ils seront épaulés par d’autres agents relevant d’autres ministères, dont les agents de maintien de l’hygiène, la police municipale et les agents du ministère de l’Environnement, qui seront tous appelés en renfort.

Lotfi Mahjoub a, par ailleurs, annoncé qu’il n’y aura aucune tolérance par rapport aux infractions liées aux conditions d’hygiène et de sécurité du travail au cours de la période de confinement sanitaire ciblé signalant qu’en cas de violation grave des conditions sanitaires, dont le non-respect de la distanciation physique entre les employés ou l’absence de masques de protection, l’inspection médicale procédera au retrait des licences accordées aux établissements autorisés à exercer leurs activités durant cette période.

Commentaires: