Confinement : Elyes Fakhfakh recommande plus de fermeté contre les contrevenants

Le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh a présidé, ce mercredi 6 mai 2020, la réunion périodique de la commission nationale de lutte contre le coronavirus au cours de laquelle une évaluation des indicateurs sanitaires a été présentée concernant les premiers jours du confinement ciblé.

Le confinement ciblé a été entamé, lundi 4 mai 2020 et doit se poursuivre, dans une première étape jusqu’au 24 mai… Au cours de ces trois premiers jours plusieurs dépassements ont été enregistrés et dans ce contexte, le chef du gouvernement a appelé à plus de fermeté et recommandé que la loi soit appliquée de manière plus stricte contre tous les contrevenants.

La réunion a notamment été consacrée à l’examen des moyens et mécanismes permettant d’améliorer la coordination dans l’application de la stratégie nationale du confinement ciblé et du manuel de procédures sanitaires pour les institutions et les individus.

Elyes Fakhfakh a aussi appelé à augmenter la fréquence des dessertes au niveau des transport en commun afin d’éviter l’encombrement et de respecter la distanciation sociale recommandée par les mesures à appliquer. Comme il a appelé à élaborer les textes explicatifs et à accorder les autorisations aux différents métiers concernés par la reprise d’activité, le 11 mai prochain.

Signalons qu’en cas de relâchement lors du confinement ciblé, les autorités sanitaires pourraient décréter un retour au confinement total. Une première évaluation se fera après dix jours concernant le confinement ciblé, soit aux alentours du 15 mai prochain.

Et en cas de nouvelle propagation du coronavirus ou de reprise des contaminations, le confinement total sera réinstauré sans attendre la date du 24 mai, a laissé entendre, hier Dr Samir Abdelmoumen, membre de la commission de lutte contre le coronavirus au ministère de la Santé.

Signalons également qu’une réunion tenue hier entre le Chef de l’Etat, Kais Saied et le Chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh indique que « dans les tous prochains jours, une nouvelle évaluation de la situation sanitaire sera faite d’un point de vue scientifique, ainsi que les ajustements qu’elle requiert en vue d’un retour à la normale, pendant la deuxième moitié du mois de Ramadan ».

Commentaires: