L’UGTT accuse le gouvernement d’avoir déduit plus qu’une journée sur les salaires

L’UGTT a accusé le gouvernement Fakhfakh de s’être retourné sur l’initiative de déduction sur salaires dans le cadre du soutien aux efforts de l’Etat dans sa lutte contre le coronavirus.

Selon Abdelkrim Jrad, membre du bureau exécutif de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), « ce que le gouvernement a fait n’est pas digne d’un gouvernement qui se respecte ».

« Ce que le gouvernement a fait n’est pas digne d’un gouvernement qui se respecte »

Il a estimé que le gouvernement s’était retourné contre l’initiative proposée par la centrale syndicale portant sur une contribution circonstancielle exceptionnelle au profit des caisses de l’Etat en déduisant plus d’un jour ouvrable du salaire.

Jrad a expliqué sur les ondes de Mosaique fm que le gouvernement a calculé le montant de déduction à partir du revenu annuel et des primes, et non du salaire mensuel divisé par 30.

Plusieurs secteurs, poursuit-il, ont vu le retrait de l’équivalent de deux jours ouvrables par mois et non d’un seul, comme le stipule l’initiative.

Notons que selon l’UGTT, le volume des dons initialement attendus suite à la déduction d’une journée de travail pour les salariés devrait osciller entre 70 et 90 millions de dinars.

Il est à rappeler que parmi les décrets-lois, décidés lundi 13 avril 2020 par le conseil ministériel, un décret portant sur une contribution circonstancielle exceptionnelle au profit des caisses de l’Etat a été approuvé.

Il s’agit d’une contribution égale à une journée de travail pour tous les salariés, des secteurs public et privé. Elle sera « périodique ».

Commentaires: