Coronavirus : La Tunisie tente de limiter les dégâts autour de l’employabilité

CP : AP

Le ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, Fethi Belhaj, a fait savoir que l’Agence française de développement (AFD) accordera à la Tunisie une enveloppe de 9 millions de dollars pour réduire l’impact du coronavirus sur l’employabilité.

Une déclaration qui vient à un moment où les experts estiment la perte de centaines de milliers de postes d’emploi en Tunisie à cause du virus.  Selon l’économiste et ancien ministre des finances Hakim Ben Hammouda, 158 mille Tunisiens vont perdre leur travail et rejoindre les rangs des chômeurs à cause de cette pandémie.

« Avec cette crise, le taux de chômage passera de 14,9% à environ 18,8% », a-t-il déclaré, ce mercredi 15 avril 2020, sur Shems fm.

Belhaj, qui a été convoqué hier mercredi 15 avril 2020 à une séance de dialogue avec les représentants de la cellule de crise au sein de l’ARP  a souligné l’engagement de son département à limiter les conséquences du coronavirus sur l’emploi en Tunisie.

Il a annoncé que 25 millions de dollars seront alloué à la restructuration du projet « Moubadiroun » de l’Agence de la formation professionnelle alors que le plafond des contrats -programmes dans le cadre du programme d’initiation à la vie professionnelle ont été revus à la hausse, comme le programme El Karama dont le plafond est désormais de 5 mille dinars.

Hier, le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubia annoncé la proposition d’un décret protégeant la tranche du privé qui va être la plus affectée.

Dans une déclaration accordée à Mosaique fm, Taboubi a assuré qu’un décret sera émis concernant la protection des travailleurs contre les licenciements dans cette circonstance exceptionnelle.

Selon lui, le décret concernera tous les agents des différents secteurs, notamment le public.

Commentaires: