Avec plus de 50 cas sur l’île, l’hôpital régional de Djerba sans médecin réanimateur

Face au coronavirus, l’hôpital régional, Sadok Mokaddem de Djerba se trouve sans médecin réanimateur. Classée comme foyer de contamination, avec plus de cinquante cas, cette situation inquiète les professionnels de la santé comme les citoyens.

Les médecins de cet établissement public ont mis en garde contre le danger posé par le manque de médecin réanimateur à l’hôpital et l’augmentation des cas confirmés de coronavirus sur l’île.

Ils ont également noté que le transfert des patients vers un autre établissement reste une solution déficiente, d’autant plus que le parc d’ambulances de l’hôpital est limité et qu’il n’y a qu’une seule ambulance de classe A et équipée.

Hier, des informations portant sur le refus du Centre hospitalo-universitaire de Médenine d’accueillir un patient évacué du service de réanimation de l’hôpital régional Sadok Mokaddem a été diffusée par plusieurs médias.

La présidente de la cellule de crise de l’hôpital régional Sadok Mkaddem, Sana Ghrairi, a confirmé qu’après avoir accepté l’admission de trois cas provenant de Djerba, l’hôpital de Médenine a refusé de les accueillir sous prétexte qu’il ne recevait que des patients de la délégation de Ben Guerdane et Zarzis. Ce qui a obligé les autorités à transférer le malade vers Sfax et l’Ariana.

Commentaires:

Commentez...