Tunisie : Les masques vendus à 2 dinars pour un coût de fabrication de 300 millimes ?

Illustration

La confection et la vente des masques de protection réutilisables continuent à faire couler beaucoup d’encre en Tunisie. Alors que leur commercialisation est prévue pour la semaine prochaine, certaines voix se sont élevées pour mettre en garde contre des soupçons de corruption qui entachent cette opération.

Au début, c’est l’Instance de la Lutte contre la Corruption qui a révélé que certaines informations issues des cahiers des charges relatifs à la fabrication de ces masques de protection ont été divulguées au bénéfice de certains hommes d’affaires.

Mais le ministre de l’Industrie et des petites et moyennes entreprises, Salah Ben Youssef a démenti la divulgation des normes de production des bavettes au profit de certains industriels, avant l’élaboration d’un cahier des charges.

Hier, c’est le président de l’association des pharmaciens de Tunisie Nadham Chakri qui a crié au scandale, dénonçant sévèrement leur prix de vente, qu’il a jugé gonflé. Pour lui, le coût de fabrication réel des masques en tissu ne dépasse pas les 300 millimes, alors qu’ils vont être commercialisés à deux dinars l’unité.

« C’est inconcevable, l’Etat doit agir pour mettre fin à ce scandale, toutes les décisions prises sont contradictoires avec les intérêts des citoyens », a-t-il dénoncé.

Pourtant, le directeur général de la pharmacie centrale de Tunisie (PCT), Khalil Ammous n’est pas de cet avis, il a annoncé que les masques en tissu seront vendus pour le prix de 2040 millimes. Selon ses dires, le coût de production de ces masques serait de 1900 millimes avec un taux de TVA de 7%, selon le nouveau décret, ce qui porte le prix à 2040 millimes.

Ces masques seront distribués uniquement à travers les pharmacies et ne seront pas vendus dans les grands espaces, assure le responsable.

Commentaires:

Commentez...