Tendance : Comme à Radès et Kairouan, vivre sur les lieux de travail

Le personnel du Foyer Delarue Langlois

La solidarité et le professionnalisme ne sont pas de vains mots. Plusieurs exemples sont à mentionner en ce sens, à l’image de l’initiative du personnel d’une maison de retraite à Radès.

Pour éviter les risques et difficultés logistiques liés aux déplacements, les personnels du Foyer Familial Delarue Langlois (FFDL) ont en effet choisi de rester sur les lieux afin d’être au plus près des pensionnaires de cette institution.

Le bon fonctionnement du foyer est ainsi assuré par une équipe au complet, mobilisée en permanence et pleinement engagée.

A l’image des ouvrières du textile de Kairouan, les travailleurs de ce foyer assurent ainsi le bon fonctionnement de cette institution dans la permanence.

Ces choix de confinement au travail sont relativement nombreux et concernent surtout le corps médical dans son ensemble.

Pour faire face à l’épidémie du coronavirus, ils sont nombreux dans ces professions médicales à rester au plus près des patients et des établissements hospitaliers.

L’élan de solidarité est d’autant plus notable que plusieurs hôteliers ont ouvert leurs portes aux membres du corps médical alors que de nombreux restaurateurs et associations se mobilisent pour les plateaux-repas.

Le personnel du Foyer familial présente une autre variante de cette mobilisation et nous incite à réfléchir sur les modalités du confinement.

En effet, certaines entreprises pourraient concevoir une installation provisoire des personnels les plus essentiels sur les lieux de la production.

La modalité mérite d’être étudiée alors que des pistes nombreuses commencent à être envisagées pour une sortie progressive du confinement actuel.

Pour information, l’association Foyer Familial Delarue Langlois (FFDL) est née en 1944 et a été installée à Radès, au sud de Tunis, par les époux Delarue Langlois.

Ces derniers avaient légué leur propriété radésienne « Le Sureau » pour qu’elle puisse accueillir des pensionnaires parmi les retraités et les personnes âgées et esseulées.

Reconnue comme association de bienfaisance et de secours social, le Foyer est aujourd’hui une maison de retraite privée, plurinationale et non-confessionnelle. Elle accueille une quarantaine de personnes âgées et bénéficie du soutien actif de nombreux bénévoles.

Commentaires:

Commentez...