Réfractaire aux critiques : Le SNJT insatisfait du discours de Mekki

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 10 avril, le Syndicat national des journalistes tunisiens a dénoncé une campagne de dénigrement visant le journaliste de la radio nationale Khalifa Chouchene à cause de certaines critiques qu’il a faites concernant la gestion de la crise sanitaire par le ministère de la Santé.

Le journaliste en question avait pointé du doigt des failles au niveau de la gestion de cette crise notamment en ce qui concerne la non-application des dispositions et précautions sanitaires notamment par les responsables.

En réaction à ces critiques, le ministre de la Santé Abdeltif Mekki avait réclamé le droit de réponse auprès de la radio nationale pour répondre aux propos du journaliste et l’a sévèrement critiqué affirmant qu’il n’était pas du ressort des journalistes d’évaluer les procédures du gouvernement.

A cet effet, le SNJT « s’est montré inquiet du discours du ministre de la Santé et de son attitude refusant toute critique sous prétexte que l’Etat est en guerre contre le coronavirus », rappelant le rôle indispensable des médias et des journalistes dans cette lutte contre le virus.

Commentaires:

Commentez...