Tunisie – Coronavirus : Placement obligatoire de tous les asymptomatiques dans trois centres spécialisés

Face au refus de certains malades atteints du coronavirus de rejoindre les hôpitaux et les centres d’hébergement, le ministère de la Santé a entamé, ce lundi 6 avril 2020, le placement obligatoire de tous les porteurs sains du coronavirus dans trois centres de confinement spécialisés à Médenine, Sfax et Monastir.

C’est ce qu’a confirmé à l’agence TAP, Mohamed Rabhi, président de la commission de confinement au ministère de la santé, précisant que « le ministère a pris cette mesure en coordination avec le ministère de la Justice après avoir constaté l’inefficacité de la sensibilisation des personnes concernées à aller de leur plein gré à ces centres ».

Hier, le ministre de la Santé Abdeltif Mekki avait appelé toutes les personnes contaminées par le coronavirus à rejoindre les hôpitaux et les centres d’hébergement et avait rappelé que son département dispose de tous les moyens nécessaires et est pleinement disposé à augmenter la capacité d’accueil des hôpitaux et des centres d’hébergement.

Aujourd’hui, le ministre a d’ailleurs épinglé plusieurs porteurs du Covid-19 qui continuent à s’abstenir de se présenter aux hôpitaux et centres de quarantaine.

Le nombre de personnes actuellement confinées dans ces centres s’élève à 105, a précisé Mohamed Rabhi, évoquant la possibilité d’aménager de nouveaux centres similaires en cas de besoin avec toutes les conditions d’hygiène, d’hébergement et de restauration.

D’après lui, toutes les personnes symptomatiques sont transférées vers les hôpitaux tandis que les personnes asymptomatiques sont placées obligatoirement dans les centres de confinement spécialisés.

Il a d’ailleurs rappelé que « le ministère de la Santé a créé 27 centres répartis sur l’ensemble du pays pour y accueillir tous les Tunisiens de retour de l’étranger et les soumettre systématiquement à un confinement de 14 jours ». « Ces centres comptent actuellement près de 1550 personnes », a-t-il dit.

Commentaires:

Commentez...