Éventuelle confiscation des biens : Saied rassure les hommes d’affaires

CP : Présidence de la République

Lors d’un entretien tenu ce vendredi 3 avril avec le président de l’UTICA, Samir Majoul qui était accompagné de membres du bureau exécutif de l’Organisation patronale, le président de la République, Kaïs Saïed a tenu à rassurer les hommes d’affaires dans cette période de crise.

En effet, le président de la République, a démenti, lors de cette rencontre, les informations qui circulent sur une éventuelle confiscation, affirmant que seule la justice indépendante pourrait examiner ce genre de dossiers. Il a exprimé son refus de « tout arrangement en dehors de la loi, affirmant que tous les tunisiens sont égaux devant la loi, loin de tout chantage ou exception ».

Le chef de l’Etat a rappelé sa proposition qui remonte à huit ans, en faveur d’un arrangement fiscal avec les personnes impliquées dans des affaires de corruption financière, dont le nombre s’élève à 460 selon un rapport élaboré en 2011.
Le montant qui leur était demandé variait à l’époque entre 10 mille milliards et 13,5 mille milliards.

Cette proposition consiste à conclure un arrangement en faveur des délégations défavorisées avec les personnes impliquées dans ce type d’affaires et qui devraient être classées selon leur degré d’implication des plus impliquées vers les moins impliquées.

La réunion avec le président de l’UTICA a aussi porté sur les préoccupations de l’organisation dans cette conjoncture exceptionnelle que traverse le monde entier.

Saïed a ainsi appelé le patronat à être une force de proposition à portée nationale , qui garantissent les droits de tous. Il a aussi invité l’organisation patronale a soutenir l’effort national de lutte contre le coronavirus, exprimant sa compréhension des situations des petits commerçants, artisans, et autres.

Commentaires: