Pour Kais Saied, les spéculateurs sont des criminels de guerre !


Le président de la République, Kais Saied a indiqué, hier mardi 31 mars, à l’ouverture de la réunion du Conseil de sécurité nationale tenue au palais de Carthage, que l’accent sera sur les mesures prises (en lien avec la lutte contre le Covid-19) et les lacunes à combler.

Il a notamment mis l’accent sur la question de la spéculation et du monopole des produits alimentaires, appelant le pouvoir législatif à se mobiliser pour revoir les lois en vue de sanctionner les spéculateurs.

Il faut aussi, a-t-il lancé, revoir les méthodes de travail suivies et réviser la loi pénale pour « considérer la spéculation en matière de produits alimentaires comme un crime de guerre ».

« Celui qui se cache derrière la façade de sa qualité pour commettre des crimes, doit être sanctionné », a affirmé Saied.

« Ceux qui pratiquent la spéculation doivent être poursuivis comme des criminels de guerre », a-t-il martelé.

Commentaires:

Commentez...