Kasserine : Des manifestants dispersés au gaz lacrymogène

Après avoir appris qu’un médecin de l’hôpital régional de Kasserine a été contaminé au coronavirus, de nombreux agents et employés de l’hôpital régional ont appelé, ce mardi 31 mars 2020, lors d’une manifestation, à protéger le cadre médical et paramédical.

Ils ont manifesté pour revendiquer des équipements sanitaires pour être soumis à une analyse et pour être placés en quarantaine après qu’un certain nombre d’entre aient eu un contact avec le médecin contaminé.

Face au regroupements qui se sont formés violant de facto le confinement général, les forces de l’ordre ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, qui bloquaient la route devant l’hôpital a rapporté à la radio Mosaique fm, une source sécuritaire.

Mosaique fm rapporte également que les manifestants ont dénoncé le recours à la force au lieu de répondre à leurs demandes, selon leurs déclarations au correspondant de la radio.

Rappelons qu’aujourd’hui, Abdelghani Chaabani, directeur régional de la santé à Kasserine, a annoncé qu’un médecin de l’hôpital régional de Kasserine avait été contaminé au coronavirus et qu’il a été décidé de le placer en isolement chez lui.

Commentaires: