Coronavirus : Un chercheur tunisien en Allemagne suscite l’intérêt du ministre de la Santé

Le ministre de la Santé, Abdeltif Mekki a publié, ce lundi 23 mars 2020, un statut sur sa page facebook indiquant que le chef du gouvernement et lui étaient en contact avec un chercheur tunisien en Allemagne.

De quel chercheur s’agit-il ? Si l’on en croit les réseaux sociaux, il s’agirait d’un certain Radhouene Kamoun. Le post Facebook d’un diplomate tunisien circule sur les réseaux sociaux indiquant que ce chercheur universitaire tunisien en Allemagne, a inventé un système de dépistage et un antidote au coronavirus.

Info ou intox ? Dans les deux cas, l’annonce a enflammé les réseaux sociaux. Dans le post Facebook en question, on peut lire que : « Un accord serait sur le point d’être signé avec le gouvernement fédéral allemand en vue de la production et la commercialisation d’un système de dépistage du coronavirus covid-19 et d’un antidote inventés par le chercheur et universitaire tunisien Dr. Radhouene Kamoune, avec un partenaire (A.E. Ph.D) ».

On apprend également qu’en dépit d’offres astronomiques, les Etats-Unis lui auraient proposé 500 millions de dollars, il aurait refusé de vendre son « invention ».

Est-ce une intox, un canular ? Tout laissait penser à cette option sauf que le statut du ministre de la Santé, Abdeltif Mekki, vient jeter un peu plus de confusion à moins qu’il s’agisse d’un autre chercheur.

Le fait que le ministre de la Santé ait publié un statut sur sa page facebook indiquant qu’il est en contact avec un chercheur tunisien en Allemagne sans pour autant en préciser les raisons exactes, laisse désormais libre court à toutes les interprétations.

Commentaires:

Commentez...