Coronavirus : Mekki évoque la création d’un centre d’isolement obligatoire pour les « récalcitrants »

Lors d’une intervention faite ce mardi 17 mars 2020, le ministre de la Santé, Abdellatif Mekki a évoqué la création d’un centre d’isolement obligatoire qui sera réservé à toute personne ne voulant pas se soumettre à l’auto-confinement.

Il s’agit d’un centre où seront confinées toutes les personnes ayant refusé de se confiner, de s’isoler et de se mettre en quarantaine afin de ne pas contaminer d’autres personnes.

Ce centre pourrait être lancé incessamment sachant que partout on enregistre des cas de personnes ayant refusé l’auto-isolement ou ne respectant pas les décisions de mise en quarantaine et mettent ainsi en péril la santé des autres.

A titre d’exemple, le pourcentage de personnes de retour de l’étranger, qui n’ont pas respecté l’auto-isolement, a atteint les 90% à Nabeul.

Un autre ciroyen de retour de l’étranger a refusé sa mise en quarantaine par les autorités régionales de Jendouba. Présent en Tunisie depuis 12 jours, ce citoyen de 62 ans n’a pas respecté la décision de son auto-isolement défiant l’Etat et se promenant à travers la ville de Aïn Draham.

Depuis des jours, les autorités régionales trouvent du mal à encadrer ces « visiteurs » irresponsables, mais c’est à Kasserine que les véritables décisions radicales ont commencé à être prises : 

Le gouverneur de Kasserine a annoncé, hier, la mise en place d’une cellule de crise pour le suivi du respect des mesures de prévention contre la propagation du coronavirus. Cette cellule appliquera des mesures strictes contre ceux qui refusent le confinement dont notamment le retrait des passeports et l’intervention des brigades de police.

« Ces mêmes personnes seront placées, d’une manière obligatoire, en quarantaine par des brigades de sécurité », a-t-on menacé.

Commentaires: