Tunis : Les amateurs de chicha s’exposent à une amende de 300 dinars

En ce contexte exceptionnel lié au coronavirus, la municipalité de Tunis est bien décidée à faire appliquer la loi contre les contrevenants.

Suite à une réunion tenue, ce jeudi 12 mars 2020, entre la maire de Tunis, Souad Abderrahim, et la direction de la police environnementale, en vue d’examiner plusieurs points relatifs à la prévention contre le Coronavirus, il a été décidé de prendre toutes les précautions afin d’éviter la propagation du coronavirus.

Entre autres décisions du conseil municipal, celle qui a été approuvée, mercredi 11 mars et relative à l’interdiction de fumer le narguilé (chicha) dans les cafés, pour une durée d’un mois renouvelable.

La police environnementale aura pour mission de faire respecter la loi avec une amende de 300 dinars qui sera infligée à tout contrevenant.

Rappelons que plusieurs municipalités ont décidé de prendre leurs précautions afin d’éviter la propagation du coronavirus en interdisant les verres et tasses et en les remplaçant par des gobelets ; et le narguilé.

Commentaires:

Commentez...