Le chef de l’AQMI confirme la mort d’Abou Iyadh

Annoncé pour mort à maintes reprises par le passé, Abou Iyadh, fondateur d’Ansar Achariaâ, a-t-il, cette fois-ci, été réellement tué ?

L’armée française avait annoncé, en effet, avoir éliminé une dizaine de leaders de l’organisation terroriste d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), le 21 février 2019 après une opération héliportée des forces françaises à Bou Djebeha, à environ 125 km au nord de Tombouctou (Mali).

Dans un enregistrement daté de fin février 2020, le chef d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droudekel alias Abou Mosaâb Abdelwadoud, a confirmé la mort de Seifallah Ben Hassine, alias Abou Iyadh, ainsi que plusieurs commandants d’AQMI, dont Djamel Okacha, alias Yahia Abou Hamman, rapporte « Le Monde » dans son édition de ce mercredi 4 mars 2020.

Dans un message audio d’environ 34 minutes diffusé récemment, Abdelmalek Droudekel, a en effet fait l’éloge funèbre de ses frères d’armes Abou Iyadh et Yahia Abou Hamman, confirmant ainsi leur mort !

Commentaires: