Confusion et accrochages à l’ARP entre Abir Moussi et des députés

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a vécu une journée chaotique, ce mercredi 4 mars 2020 du fait d’une indiscipline caractérisée qui se confirme de jour en jour.

La séance plénière consacrée à débattre des projets de loi a été suspendue en raison de multiples tensions et accrochages entre Abir Moussi, présidente du Parti destourien libre et plusieurs députés dont Leila Haddad (Bloc démocratique).

La première vice-présidente du Parlement, Samira Chaouachi se voit alors obligée de suspendre la plénière une première fois. Mais les députés du PDL ont décidé de perturber les travaux de la plénière en demandant des points d’ordre.

Ils ont, par la suite, commencé à entonner l’hymne national poussant Samira Chaouachi à lever la plénière, une seconde fois au milieu de nombreux accrochages verbaux.

Ayant quitté la plénière, les députés du PDL se sont alors dirigés vers le bureau de Rached Ghannouchi, président de l’ARP, qui se dirigeait de son côté vers le dôme du Parlement, mais le service de sécurité leur a barré la route, provoquant chaos et bousculades dans les couloirs du Parlement.

Puis, un certain nombre de députés ont scandé le slogan « Dégage » qu’ils ont adressé aux députés du PDL.

Commentaires: