Neuf ans après : Le père Marek vit dans nos mémoires

Neuf ans après : Le père Marek vit dans nos mémoires

Par -
Marek Rybinski

Brutalement assassiné le 18 février 2011, le père Marek était un religieux salésien de nationalité polonaise.

Dévoué à la Tunisie où il vivait, le père Marek avait été assassiné à l’école où il enseignait et ce meurtre avait été maquillé en exécution selon le modus operandi islamiste.

Cette terrible affaire avait ému la Tunisie et fait le tour de la planète alors que la Révolution tunisienne prenait un tournant marqué par les méfaits du radicalisme islamiste.

L’enquête diligentée par les autorités démontrera rapidement que le meurtrier était un ouvrier de l’école où travaillait le père Marek.

Le criminel avouera les faits et ce crime s’avérera crapuleux et motivé par l’argent.
Neuf ans après, la mémoire du père Marek continue à être honorée par les Salésiens, la communauté catholique et tous les Tunisiens.

Ceux qui l’ont connu gardent du père Marek l’image d’une personne qui se consacrait entièrement à sa mission, donnant toujours le meilleur de lui même.

Auteur de livres sur la Tunisie qu’il aimait beaucoup, le père Marek était aussi un photographe très subtil.

Chaque année, en février, sa mémoire est honorée par ses nombreux amis et toutes les personnes de bonne volonté.

Arraché à la vie, il reste présent dans nos mémoires et laisse le souvenir d’un homme engagé, dévoué et foncièrement ami de la Tunisie.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo