Gouvernement Fakhfakh : L’enjeu des ministères régaliens !

Pourquoi Elyes Fakhfakh, Chef du gouvernement désigné par le président de la République a décidé de reporter l’annonce de la composition de son gouvernement ?

Elyes Fakhfakh a remis la composition de son équipe gouvernementale à Kais Saied, mais en marge de leur réunion, il a annoncé qu’afin d’achever le processus de formation du gouvernement dans les meilleures conditions, il avait été décidé de reporter cette annonce.

Cette décision a été prise afin d’effectuer de nouvelles concertations et un examen approfondi de certaines questions liées au prochain gouvernement. Entre-temps Elyes Fakhfakh a rencontré le président du Mouvement Ennahdha et président de l’ARP, Rached Ghannouchi, après que le Conseil de la Choura ait annoncé son refus d’accorder la confiance à son gouvernement sous sa forme actuelle.

Si plusieurs noms ont été évoqués pour les différents portefeuilles ministériels, la question cruciale restée en suspend concerne les ministères régaliens. Elyes Fakhfakh a officiellement jusqu’au 20 février prochain, date d’expiration du délai constitutionnel pour finaliser son équipe et a décidé de nommer des indépendants à la tête des ministères de souveraineté (Défense nationale – Intérieur – Justice – Affaires étrangères – Finances).

Sous pression, Elyes Fakhfekh va tout de même être obligé de revoir certains choix et changer des noms à la tête de quelques portefeuilles ministériels, notamment les ministères de l’Intérieur, de la Défense nationale et des Affaires étrangères, les deux derniers départements étant directement liés au Chef de l’Etat.

Dans la liste fuitée, le ministère de la Défense nationale aurait été proposé à Mohamed Meddeb tandis que le ministère des Affaires étrangères aurait été promis à Adel Fekih. Thourya Jeribi pourrait être nommée à la tête de la Justice et Nizar Yaiche à la tête des Finances.

 

 

 

Commentaires: