Pour contrer les contrebandiers : Le billet de 50 dinars retiré

La Banque Centrale de Tunisie compte retirer le billet de 50 dinars du marché, a annoncé le gouverneur de la banque centrale, Maouane Abassi, aux députés, lors de la plénière tenue à l’ARP.

Et de préciser que chaque billet de 50 dinars qui revient à la banque, n’est pas réinjecté dans le marché, ce qui explique que les billets en circulation de cette catégorie sont anciens et usés.

Le gouverneur n’a pas indiqué la date du retrait total de ce billet, affirmant qu’il le fera savoir en temps opportun. Il a expliqué que cette opération nécessite l’impression de nouveaux billets pour remplacer la différence, ce qui exige un délai d’au moins un an.

Commentant cette annonce, l’économiste, Ezzeddine Saidane, a déclaré à l’Agence TAP, que l’objectif du retrait de ce billet est en rapport avec l’économie informelle qui n’utilise que de l’argent liquide, sans aucun usage de cartes bancaires, ni de chèques.

Et d’ajouter que « les travailleurs dans le marché parallèle, privilégient l’utilisation du billet de 50 dinars, ce qui explique son manque sur le marché. D’ailleurs, les banques trouvent des difficultés pour approvisionner les distributeurs automatiques, en billets de cette valeur ».

Saidane a considéré toutefois, qu’il ne s’agit là, que d’une mesure isolée pour combattre le secteur informel et rendre plus difficile l’activité des contrebandiers.

Commentaires:

Commentez...