La grève des agents municipaux se poursuit malgré un accord signé avec Souad Abderrahim

Alors que les agents municipaux de Tunis devaient reprendre letravail après la grève inopinée qui a laissé la capitale noyée sous les immondices, ils ont décidé de poursuivre leur mouvement.

Souad Abderrahim, maire de Tunis, a déclaré lors d’une intervention sur les ondes de Mosaique fm, ce mardi 28 janvier 2020, que les agents municipaux ont décidé de poursuivre leur grève malgré l’accord signé hier soir avec la fédération générale des agents municipaux.

Lors d’une réunion tenue hier, lundi 27 janvier 2020, et présidée par la maire de Tunis Souad Abderrahim, la partie syndicale a étalé ses revendications qui ont été acceptées par la municipalité.

Ce matin, Souad Abderrahim a déclaré que la municipalité de Tunis avait été surprise de constater que la grève se poursuit bien qu’elle ait favorablement à quelques revendications sociales.

Elle a ajouté que les agents sont divisés entre ceux qui veulent reprendre leur travail dans l’immédiat et deux qui refusent de travailler et empêchent leurs collègues de reprendre du service.

Parmi les revendications acceptées, la fourniture de matériels de travail, la prévention des maladies et des accidents du travail et l’augmentation des allocations sociales, telles que la prime spéciale et la prime de travail nocturne.

La municipalité de Tunis a accepté la majoration des heures de nuit mais elle n’a pu accorder la prime de 300 dinars exigée par les agents municipaux, pour des raisons financières, a expliqué Souad Abderrahim.

Commentaires: