Elections anticipés : « Un scénario bien réel », lance le porte-parole d’Ennahdha

Imed Khemiri

Le porte-parole du parti Ennahdha Imed Khemiri est revenu ce mardi 28 janvier 2020 sur l’actuel processus de la formation du gouvernement affirmant que le scénario de la tenue d’élections anticipées est aujourd’hui bien réel.

Pour lui, si le chef du gouvernement désigné Eyes Fakhfakh persiste dans sa position de former un gouvernement seulement à partir de quatre partis, Ennahdha ne lui accordera pas sa confiance.

« Ce ne sont pas des menaces, l’organisation d’élections anticipées est un scénario réel et probable », a-t-il annoncé sur les ondes de Shems FM, affirmant que le gouvernement dans son actuelle forme risque fort d’échouer dès les premiers mois.

Lors d’une conférence de presse tenue ce lundi 27 janvier 2020 en marge de la réunion du Conseil de la Choura d’Ennahdha tenue hier, le président de ce Conseil, Abdelkarim Harouni, a évoqué la tenue d’élections législatives anticipées comme une éventualité.

Il a, par ailleurs, indiqué que le bureau exécutif d’Ennahdha préconise de se préparer à toutes les éventualités, dont celle de la tenue d’élections législatives comme indiqué dans un communiqué publié par le Conseil de la Choura.

« Si le chef du gouvernement désigné refuse d’élargir les concertations, plusieurs éventualités pourraient être étudiées, dont la tenue d’élections législatives anticipées, a laissé entendre Harouni.

Commentaires: